8 – LA CONSCIENCE

Q. Qu’est-ce que la conscience?

R. La conscience est une transparence dirigée. Elle n’a de sens que par l’être qu’elle vise, mais sans elle l’être ne s’apparaîtrait pas à lui-même.

Q. La transparence de la conscience est-elle totale?

R. Non. Si grande que soit la transparence, elle a un côté sombre. Un verre de cristal au soleil n’en projette pas moins une ombre. L’erreur de la psychologie est d’avoir voulu donner une réalité à cette ombre. En faisant dépendre la conscience de l’inconscient, elle accordait plus d’importance à l’ombre qu’à la lumière.

Q. Peut-on justifier l’existence de l’inconscient en quelque façon?

R. Non. L’inconscient est le prétexte qu’invoque la conscience pour éviter de se voir telle qu’elle est. La conscience peut sans doute se dégrader jusqu’aux dernières limites d’elles-mêmes, mais jamais elle ne peut céder la place à l’inconscient. Le contraire de la cons-cience, c’est l’automatisme. Celle-ci ne peut se confondre avec celui-là. Dès que la conscience surgit, elle incarne un nouvel esprit, une dimension inconciliable avec le réel.

Q. Qu’est-ce donc que l’inconscient?

R. L’inconscient représente la démission de la conscience. Au fond, il n’existe pas. Il constitue un seuil que la conscience ne franchit jamais. Il est fait de nos absences et de notre incapacité à admettre l’évidence. Il est la suprême illusion qu’entretient l’homme afin de se décharger d’une responsabilité qu’il juge trop lourde faute de connaissances.

Q. Comment éviter cette démission de la conscience?

R. Par l’éveil. L’éveil est ce qui caractérise la conscience réconciliée. C’est l’ultime lucidité qui fait que la conscience ne peut cesser d’être présente à soi. L’homme qui n’est pas éveillé vit à distance de son être. Il est un étranger pour lui-même.

Q. La mort peut-elle abolir la conscience éveillée?

R. Non. Ce que nous maintenons en nous à l’état d’éveil ne meurt jamais.

Q. Qu’appelle-t-on expansion de la conscience?

R. L’expansion de la conscience consiste à pouvoir mesurer les véritables dimensions de son être sans chercher à ignorer quoi que ce soit de soi-même.

Q. Qu’est-ce que la méditation?

R. La méditation est un approfondissement de la transparence intérieure.