29 – LE POUVOIR

Q. Qu’est-ce que le pouvoir?

R. Le pouvoir est ce qui permet de faire. Par conséquent, la politique, l’amour, la peur ne sont pas des pouvoirs. Pour faire il faut être.

Q. Que faut-il penser du pouvoir?

R. Si l’on vous demande: quel est votre pouvoir? répondez: Être est mon pouvoir! Si l’on vous demande: quelle preuve avez-vous de ce que vous avancez? répondez: Être est une preuve!

Q. Être un homme de pouvoir signifie-t-il que l’on soit sans faiblesse?

R. Non. Tout homme a des faiblesses, mais il lui appartient de faire qu’elles deviennent sa force.

Q. Est-il nécessaire de changer pour acquérir le pouvoir?

R. Non, il est peu utile de chercher à se réformer soi-même. Il faut plutôt tout mettre en action pour acquérir le pouvoir. Ce qui compte c’est le but visé. Quand un homme a un but, sa vie s’agence comme par enchantement autour de ce but. Les détails n’intéressent pas l’homme pressé.

Q. Certains disent que le seul pouvoir véritable est de faire la volonté de Dieu. Que penser de cette allégation?

R. Elle n’est pas d’un grand secours dans l’action, car la majorité des gens ne savent pas qui est Dieu, et, encore moins, ce que peut être sa volonté. Ils n’ont aucune idée de ce que peut représenter la volonté d’un autre, car ils ne connaissent même pas la leur.

Q. Est-il vrai que les sciences occultes peuvent aider à acquérir le pouvoir?

R. Définitivement. Mais elles ne sont pas la cause déterminante de cette acquisition. Leur but est surtout de sécuriser l’adepte qui exécute le travail sur soi. Seule la volonté consciente est cause de pouvoir. Aucune initiation ne peut le donner.