28 – LA POLITIQUE

Q. Qu’est-ce que la politique?

R. La politique est l’art de convaincre les citoyens qu’ils participent à l’administration de l’état alors même qu’ils sont privés de leurs droits et exploités.

Q. Quel est le but de tout système électoral en pays capitalistes comme en pays communistes?

R. Le but du système électoral est de maintenir les citoyens dans l’illusion. Les élections ne changent rien. Quel que soit le parti au pouvoir, les élus seront toujours, soit impuissants, soit manipulés, soit corrompus.

Q. Que faut-il penser de la corruption dans le système actuel?

R. C’est la corruption qui maintient le système. Plus le système est corrompu, plus il est efficace, car un plus grand nombre de gens ont à coeur qu’il fonctionne bien pour pouvoir continuer de s’enrichir à ses dépens.

Q. L’égalité entre les hommes prônée par les partis politiques existe-t-elle?

R. Non, elle n’existe pas. Tous les êtres humains sont foncièrement inégaux en valeur personnelle, en droits, en qualités, en privilèges sociaux et en fortune. Le rôle qui leur est assigné dans la société tend à confirmer cette inégalité et à la renforcer.

Q. Quelle valeur peut-on accorder au patriotisme?

R. Sa valeur est nulle. Le patriotisme résulte d’une crise d’insécurité nationale. C’est une réaction de défense purement émotionnelle rendue possible à cause de l’étroitesse de la conscience.

Q. Que valent les systèmes politiques actuels?

R. La démocratie comme la dictature sont des illusions. Ce genre de système abuse invariablement tous ceux qui s’y attachent. C’est le prétexte qu’utilise le gouvernement pour faire accepter au peuple la misère où il le plonge.

Q. Quels sont les seuls et véritables politiciens dans notre système?

R. Ce sont ceux qui ont l’argent. Les autres (ceux qui ont les titres) ne sont que des exécutants passifs qui cherchent à se convaincre de leur influence par des déclarations à l’emporte-pièce et qui passent leur temps à commettre des erreurs en tentant de devenir personnels.

Q. Y a-t-il une solution aux problèmes qu’engendre la politique?

R. Oui. Elle réside dans le savoir. Seuls ceux qui savent devraient diriger. Je rêve d’un gouvernement, non pas élu par les ignorants, mais nommé par les sages.

Q. À quelles conditions seulement un homme politique pourrait-il être jugé honnête?

R. À la condition de refuser tout salaire et tout pot-de-vin, de démissionner comme membre de son parti une fois qu’il est élu et de se retirer de la politique, quand son mandat est terminé, aussi pauvre qu’il l’était en y entrant.

Q. Que vaut une révolution armée dans un pays?

R. Elle équivaut à créer une nouvelle race de bourgeois aussi condamnable que celle qui l’a précédée, car chaque coup de feu tiré pour libérer l’homme est un affront à l’intelligence humaine.

Q. Comment peut-on changer un pays comme le nôtre sans faire de politique?

R. En devenant tous des jovialistes. La politique ne résiste pas au sourire. Par contre, le sourire crée les meilleurs liens entre les individus et les peuples.