22 – LE MONDE

Q. Qu’est-ce que le monde?

R. Le monde est l’ensemble des événements qui marquent un homme. Le monde est ce qui arrive de toute part.

Q. Quelle attitude un jovialiste adopte-t-il devant le monde?

R. Il s’y sent à l’aise parce qu’il sait que le monde dans lequel il vit est le meilleur des mondes possibles. Il ne cherche donc pas à le fuir, mais à s’y installer aussi agréablement qu’il le peut.

Q. En quoi l’attitude des jovialistes devant le monde diffère-t-elle de celle des autres hommes?

R. Ce qui caractérise les hommes, c’est l’amour du lointain. Ils sont incapables d’apprécier ce qui est près d’eux. Par contre, ils estiment beaucoup ce qui est inaccessible. C’est pourquoi ils ont mis le paradis dans un autre monde et ont reporté à plus tard le projet d’être pleinement heureux. L’attitude des jovialistes est très différente. C’est en ce monde-ci qu’ils veulent d’abord se réaliser et ils n’acceptent aucun délai qui les séparerait du moment où ils jouiront pleinement. Ils considèrent le monde de l’au-delà comme un refuge contre le monde d’ici-bas, le seul monde valable pour eux tant qu’ils l’habitent.

Q. Qu’est-ce qui caractérise le comportement du jovialiste devant le monde?

R. C’est l’audace. Il vaut mieux être hardi que prudent si l’on veut forcer la main du destin. Rien ne saurait résister à un homme qui pense avec audace et sait se servir des moyens qui sont en son pouvoir.

Q. Qu’est-ce qui est sûr dans le monde?

R. Rien n’est sûr hormis l’Absolu.

Q. Faut-il chercher la sécurité dans le monde?

R. Non. La sécurité engourdit, inhibe, aliène. La plupart des hommes vivent dans la peur parce qu’ils ont orienté leur esprit vers la sécurité au lieu de l’orienter vers la certitude.

Q. Trouve-t-on toujours ce que l’on cherche dans le monde?

R. Oui. Celui qui cherche sans trouver finit par trouver sans chercher. Mais, la recherche est toujours une voie de longueur et de constants délais. Il faut inventer ce qu’on échoue à découvrir. Sans cela, comment pourrait-il jamais y avoir de certitude?