12 – L’ENSEIGNEMENT

Q. Quel est le but de l’enseignement?

R. Le but de l’enseignement est d’ouvrir l’esprit et de rendre libre. Enseigner, c’est susciter chez autrui le désir de se donner ce qu’on veut lui apprendre.

Q. À qui l’enseignement convient-il?

R. L’enseignement ne convient qu’à celui qui est prêt. C’est en vain qu’on chercherait à communiquer un savoir à quelqu’un qui n’est pas disposé à le recevoir. Tout ce qui est reçu est reçu selon la forme du récipient.

Q. Quel est le rôle du maître?

R. Le vrai maître est celui qui apprend à ses disciples à se passer de lui. Il ne s’impose jamais à eux, mais se veut au service de la vérité qui est en eux. N’ayez pas la foi en moi, leur demande-t-il; ayez la foi en vous. Ne croyez pas ce que je vous enseigne: essayez-le! Et si vous m’avez compris, allez-vous en! Toute tentative pour tirer de moi ce que je n’ai pu vous révéler du premier coup est une vaine recherche qui vous éloigne de vous-mêmes.

Q. Le maître cherche-t-il à convaincre?

R. Non, le maître ne cherche pas à convaincre, mais à exprimer la vérité, parce qu’il est plus agréable de la dire que de la taire. Son but est d’éveiller ses disciples et de nourrir leur être pour qu’ils croissent en puissance et en sagesse.

Q. L’école permet-elle de communiquer le goût de la vérité et de la liberté?

R. Non, le rôle de l’école actuelle est d’amener l’enfant à renoncer à être lui-même de façon à pouvoir mieux servir la société et l’état quand il aura grandi. Elle ne lui apprend pas à développer ses capacités naturelles, mais cherche à implanter en lui des dispositions à l’uniformisation et à l’obéissance.

Q. L’enseignement doit-il être objectif?

R. Oui, il doit l’être, si l’on tient compte des choses dont il parle. Mais, en un autre sens, il ne peut l’être, car son rôle est de communiquer la passion de la vérité. Sans passion, rien n’est possible.